NR – Cyclisme : le peloton féminin mis à l’honneur à La Rouchouze

Porteuse du numéro 1, Anaïs Morichon du VC Tours doit jouer les premiers rôles à La Rouchouze.

La Rouchouze accueille, dimanche, une épreuve féminine forte de 146 engagées. Un plateau de haut niveau, qui promet déjà une belle bataille.

Il faut le reconnaître, les contraintes sanitaires actuelles ont au moins un bon côté en matière de cyclisme. Elles permettent la tenue de courses, certes rares, mais d’une qualité exceptionnelle. Cela a été le cas le 8 mai à Theneuil. Cela le sera encore ce samedi, à La Rouchouze, où tous les records de participation concernant une épreuve féminine sont déjà battus, puisque 146 engagées seront au départ. Il n’y a encore pas si longtemps, un organisateur se frottait les mains quand il parvenait à réunir vingt partantes sur la ligne…
 
Huit Tourangelles seront au départ
 
Ainsi, à La Rouchouze, seront présentes des filles venues de onze comités régionaux différents, dont ceux du Grand-Est et des Hauts-de-France. Mais ce sont surtout les Bretonnes qui vont se déplacer en masse : 39 d’entre elles sont engagées. Il y aura aussi 25 éléments des Pays de la Loire, 23 d’Ile-de-France, 13 Normandes, entre autres. La région Centre-Val de Loire, elle, comptera 18 engagées, dont huit de l’Indre-et-Loire : Anaïs Juigné (PL Paul-Bert), Romane Chesneau (VS Monnaie), Justine Ragueneau et Maxine Rossignol (UC Joué), Léonie Hérissé (Guidon du Crochu), Léa Fouquet (AS Montlouis), Céline Perronin (US Saint-Pierre) et Anaïs Morichon (VC Tours). Cette dernière fait partie des 22 filles de première catégorie présentes sur la course et devrait y jouer les premiers rôles.
À cause des contraintes sanitaires, les participantes seront réparties en trois pelotons, qui s’élanceront sur trois courses distinctes. Le premier, formé des athlètes dites « prioritaires », est le plus important, avec 71 unités. Le second réunira les 2e et 3e catégories, avec 31 engagées. Le troisième regroupera les pass’cyclismes, avec 44 inscrites.
Par ailleurs, on notera que le peloton principal est marqué du sceau de la jeunesse, comptant 28 juniors et 27 espoirs. Et pas n’importe lesquelles en juniors, puisque les trois premières du championnat de France 2020 seront là : Coline Raby, championne en titre, et sa dauphine, Flavie Boulais, toutes les deux pensionnaires de La Roche-sur-Yon Vendée Cyclisme ; et la Bretonne Marie Camenen, de l’EC Quévenoise. Boulais, en particulier, est une jeune pépite : elle a conquis huit titres de championne de France sur piste dans la seule année 2019 et vient de terminer huitième et première Française du Tour du Gévaudan (deux étapes), manche de la Coupe d’Europe des nations. Rapide au sprint malgré son jeune âge, elle sera favorite.
Départs dimanche à La Rouchouze (Langeais) à 14 h 30, 14 h 35 et 14 h 40. 10, 9 et 8 tours de 10 km.
 
Article de la Nouvelle République