NR – Championnats régionaux : pari réussi pour le Guidon du Crochu

Les 80 bénévoles du Guidon du Crochu ont mêlé dévouement et enthousiasme pour offrir des championnats inoubliables, le week-end dernier à Bridoré.

On a vu des bonnets verts partout, le week-end dernier autour du plan d’eau municipal de Bridoré. Ces coiffures étaient le signe de reconnaissance des bénévoles du Guidon du Crochu, grâce auxquels un superbe championnat régional de cyclo-cross s’est tenu dans cette petite commune du Lochois. « On se croirait sur une Coupe de France », appréciaient certains spectateurs, impressionnés par la qualité du circuit, large partout et parfaitement balisé, un circuit qui a recueilli tous les suffrages des experts.
Il est vrai qu’en matière d’organisations cyclistes, le Guidon du Crochu n’est pas tombé de la dernière pluie. Le club est le créateur de la célèbre Rando du Moulin à Veigné, manifestation qui vient de connaître sa 24e édition et qui a réuni jusqu’à 2.170 participants. Le Guidon du Crochu, c’est aussi le Circuit de Val de l’Indre, course à étapes cadets, et bien d’autres épreuves.

Une affaire de famille pour les Chapin

A Bridoré, cela fait dix ans que le club vindinien organise. Mais quel rapport existe-t-il donc entre Veigné et Bridoré, deux communes distantes de plus de quarante kilomètres ? Le dénominateur commun, c’est la famille Chapin. Loïc Chapin et son frère Christophe sont à la tête du Gaec de la Bienvenue, une exploitation de 65 vaches laitières, à Bridoré. Les enfants de Loïc, Cédric, Ludovic, Aymeric et Soizic, courent tous les quatre sous les couleurs du Guidon du Crochu.
La famille Chapin, y compris le grand-père Valentin, s’est investie pleinement, engageant ses tracteurs et son matériel agricole sur le terrain, travaillant toute la semaine avec les bénévoles pour préparer le circuit et installer les structures. « Et ça a continué jusqu’au mardi suivant la course, le temps de tout plier,confie le président Didier Bournand, moustaches au vent, qui a dormi près d’une semaine sur place pour assurer la surveillance du site. Nous avons mis en place près de cinq kilomètres de filet pour baliser le parcours, enfoncé plus de mille piquets en bois. La municipalité et son maire Christian Baritaud ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour nous aider. C’est un bel élan de bonnes volontés qui fait chaud au cœur, auxquelles j’associe Guy Brulon du VT Tranzault et Didier Renard de l’US Saint-Pierre, des gens qui nous ont vraiment beaucoup aidés, sans demander de contrepartie, juste par solidarité, par amour du cyclo-cross, et pour que la fête soit belle. »

Article de La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *