NR – Championnat de France amateurs : Tom Mainguenaud, 23e et pas veinard

Sans une crevaison dans l'emballage final, Tom Mainguenaud pouvait briguer un top 10 lors de ce championnat de France amateurs..

Le Niortais Mainguenaud a fait la course parfaite, ce samedi 22 août, lors des championnats de course en ligne. Mais une crevaison dans le final l’a empêché de sprinter comme il l’entendait. Satisfaction pour Monmasson, petite frustration pour Jamet.

Une échappée de quatre hommes partie dès le début de la course, un scénario qui n’a guère voulu se décanter derrière et finalement un sprint massif, voire très massif. Voilà résumé, très vite, ce championnat de France amateur, disputé sur le circuit de Grand-Champ, et qui a sacré Jason Tesson (Sojasun Espoir ACNC). « Une course assez spéciale, avec des accélérations, des temps morts », confie Alexandre Jamet, le Tourangeau de Bourg-en-Bresse qui a l’expérience de ces championnats de France amateurs.

Après quatre heures de course, c’est Tom Mainguenaud qui, parmi les coureurs du Centre-Poitou, est parvenu à tirer le mieux son épingle du jeu, avec une 23e place néanmoins bien frustrante pour le coureur d’Océane Top 16. 

Le sprint impossible de Tom Mainguenaud. Le Niortais aurait aimé une course un peu plus décousue. Il a bien tenté sa chance, à un tour de l’arrivée. « Mais c’était un peu trop tôt. » Pour le reste, Tom Mainguenaud n’a rien à se reprocher, lui qui a passé toute la matinée à l’avant du peloton, bien placé. Alors que le sprinteur d’Océane Top 16, Louis Lapierre, a abandonné, il était encore là pour prendre son relais dans le sprint. Mais… « A 200m de la ligne, j’ai touché une barrière et j’ai sprinté la roue avant crevée… Je suis déçu parce que c’était un sprint sauve qui peut. »

Le Guidon Châlettois contrarié. Seule équipe de DN1 de la région Centre, le Guidon Châlettois était dans le coup avec son sprinteur Camille Batista bien placé au moment de l’explication finale. Seulement, une chute a gêné ce dernier. « Il a fait une course parfaite, regrette pour lui son coéquipier tourangeau Simon Millon. Il était dans le train de l’équipe victorieuse (Sojasun Espoir ACNC) et c’est tombé juste devant lui. Mais il était en route pour faire un très bon résultat… »

A titre plus personnel, Simon Millon a ressenti son contre-la-montre de la veille qui l’avait satisfait (53e). « J’étais content de ma gestion de l’effort, j’ai d’ailleurs battu mes records de puissance. Mais ce matin, je n’avais pas de très bonnes jambes en début de course. Finalement, j’ai lâché à 15 kilomètres de l’arrivée. La course a été dure tout le long, avec un parcours usant. Les deux derniers tours ont été très rapides. »

Alexandre Jamet un peu frustré. Comme Tom Mainguenaud, Alexandre Jamet aurait aimé voir se dessiner un autre scénario. « Je suis un peu frustré. Je ne suis pas un sprinteur, alors j’ai essayé, y compris à trois ou quatre kilomètres de l’arrivée avec deux autres coureurs mais on a été repris à deux bornes, et après j’ai lâché. C’est dommage parce que, du fait notamment du vent de face, la course n’a pas vraiment pu se faire sur les endroits stratégiques du circuit. » Le peloton a également un peu « joué » avec l’échappée trop peu nombreuse et finalement bloqué les velléités offensives…

Guillaume Monmasson, la bonne pioche du Centre. Dur apprentissage pour les jeunes de la région Centre, à l’image de Guy Le Monnier de Gouville (Orléans Loiret Cyclisme) et Joseph Hérissé (Guidon du Crochu) qui ont abandonné après « six ou sept tours » pour l’un et cinq tours pour l’autre. « Sur ce circuit fait de petites routes, c’était impossible de remonter le peloton. Avec Guy, on était derrière, là où les à-coups sont deux ou trois fois plus forts que devant, et ça fait très mal », raconte Joseph Hérissé qui disputait, ce samedi, ses premiers championnats de France et qui, à ce titre, gardait le sourire après la course. « On peut toujours faire mieux, évidemment mais je suis content d’avoir fait ce championnat et d’avoir découvert ce niveau. »

Guillaume Monmasson (Orléans Loiret Cyclisme), lui, a mieux géré la course. « Il sait mieux se placer que nous », glisse à son sujet Joseph Hérissé. Le Berrichon a donc passé toute la course au coeur du peloton, pour finalement terminer à la 81e place, à 18 secondes de Tesson.

 

Classement

1. Tesson (Sojasun Espoir ACNC) les 164,7km en 4h00’32, 2. Jeannière (Vendée U), 3. Jolibert (Blagnac), 4. Bouvier (Sco Dijon), 5. Bonnet (Vendée U)… 10. Lagnet (Océane Top 16), 23. Mainguenaud (Océane Top 16) tmt, 79. Boucher (Guidon Châlettois) à 8 », 81. Monmasson (région Centre – Val de Loire) à 18 », 97. Batista (Guidon Châlettois) à 52 », 100. Martinez (Guidon Châlettois) à 58 », 102. Jamet (Bourg-en-Bresse) à 1’07, 122. Millon (Guidon Châlettois) à 5’21.

Abandons : Le Monnier de Gouville (région Centre – Val de Loire), Hérissé (région Centre – Val de Loire).

Article de la Nouvelle République